Vos neurones tournent au ralentis pris par le froid ? L’une de vos bonnes résolutions avec le sport est d’avoir un esprit sain dans un corps sain ? Alors si vous possédez une PS Vita, le jeu Smart As pourra peut-être vous être utile.

20130113-195818.jpg

Premier titre de ce genre sur PS Vita, Smart As reprend plus ou moins un concept déjà bien connu sur Nintendo DS avec en tête le désormais célèbre Entraînement cérébral du Dr Kawashima. Alors pâle copie ou titre original ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Comme toujours, le but est de déterminer votre « niveau intellectuel » et de tenter de l’améliorer en participant quotidiennement à une petite séance de mini-jeux ici répartis en quatre classes : Français, Arithmétique, Logique et Observation. À la fin de chaque séance, un pourcentage reflètera votre niveau et en fonction des résultats et de l’assiduité, de nouveaux mini-jeux et différents niveaux de difficultés se débloqueront, pour une vingtaine au total. Un principe de base déjà bien connu de ce genre de jeux donc.

20130113-195829.jpg

L’originalité de Smart As réside évidemment dans l’utilisation des capacités techniques particulières de la PS Vita mais même ici, le titre peine à sortir du lot puisque l’essentiel se joue à l’aide des écrans tactiles et les quelques jeux utilisant la réalité augmentée ou le gyroscope ne sont finalement que des gadgets pas vraiment utiles. De plus, là où la DS bénéficie d’un stylet pour l’écriture, on utilise ici nos doigts or le système de reconnaissance du tactile souffre parfois de quelques erreurs selon la façon d’écrire et le score final risque d’en prendre un coup.

La réalisation du jeu est propre mais très minimaliste, largement sur fond blanc avec quelques touches de couleurs pour les jeux et la bande son qui les accompagne n’est pas franchement inoubliable. Même les tentatives d’humour du commentateur manque souvent de saveur.

20130113-195904.jpg

Heureusement, ce genre de jeu se révèle assez addictif pour peu qu’on se prenne à vouloir réaliser les meilleurs scores. Ce côté est mis en avant, outre le challenge personnel, avec la fonction Smart Monde qui permet de comparer ses résultats aux joueurs du monde entier ou plus spécifiquement aux joueurs à proximité grâce à la géolocalisation ou encore de publier ses résultats sur Twitter et Facebook. Par contre, pas de mode multijoueur ni même la possibilité de créer différents profils, plutôt dommage pour un titre qui s’adresse à toute la famille.

Smart As remplit donc son contrat de jeu d’entraînement cérébral mais ne brille pas par son originalité ni sa réalisation malgré les tentatives d’utilisation de certaines fonctions de la console. Il permet au moins aux possesseurs de PS Vita amateurs du genre d’ouvrir le catalogue de ce style de jeu.