Au cours du mois de décembre dernier, j’ai eu l’occasion de tester pendant quelques jours les deux derniers smartphones de Nokia (que je remercie au passage pour le prêt), les Lumia 920 et Lumia 820. Ce test se concentrera plus spécifiquement sur le 920, étant le modèle phare de la marque et de Windows Phone 8 et je donnerai quelques mots sur son petit frère en fin de test.

Découvrez également le test du Nokia Lumia 1020.

Caractéristiques techniques :

Un rappel technique avant de commencer.

  • Écran AMOLED 4,5″ (1280 x 768), Technologie Puremotion HD+, Verre Corning Gorilla
  • Processeur Snapdragon™ S4 Dual-core 1.5Ghz
  • 512 Mo de mémoire + 16 Go de mémoire interne
  • Windows Phone 8
  • Dimensions (Hauteur x Largeur x Épaisseur) : 130,3 X 70,8 X 10,7 mm
  • Poids : 185g
  • Réseau HSPA+ (3G) – EDGE/EGPRS (2G) – FDD-LTE (4G) – HSUPA (3G) – GSM (2G) – HSDPA (3G) – WCDMA (3G) Nokia précise qu’il s’agit des bandes de fréquence LTE 700 / 850 / 1700 / 1900 / 2100
  • Wi-Fi a/b/g/n
  • Bluetooth 3.0
  • NFC
  • Récepteur A-GPS, Cartes hors ligne – Cartes de Nokia / Nokia Drive / City Lens de Nokia / Nokia Transport
  • USB 2.0
  • Enregistreur vidéo HD 720p, 30 images/s
  • Appareil photo 8 mégapixels + autofocus et flash LED
  • Lecteur vidéo ASF / VC-1 /AVI / H.263 / H.264 / MPEG-4 / WMV
  • Lecteur audio MPEG-4 AAC , eAAC, eAAC+ / MPEG-1 audio Layer3 (MP3) / WMA Professional 9 et 10
  • Capacité de la batterie : 2000 mAh
  • Autonomie en communication (maximum) : 10,8h en conversation 3G / 74h en lecture de musique – Données constructeur
  • Autonomie en veille (maximum) : 460h en veille 3G – Données constructeur

Premier contact :

À la prise en main du 920, la première réaction concerne son poids. On sent tout de suite la différence avec d’autres smartphones récents avec ses 185g contre 112 pour l’iPhone 5 ou 130 pour le HTC 8X par exemple. De même, ses dimensions peuvent sembler imposantes au premier regard mais après un petit temps d’adaptation, la prise en main s’avère très bonne (peut être pas si vous avez de petites mains). Ce d’autant plus que ces caractéristiques lui confèrent une impression de robustesse importante, renforcée par son montage unibody en polycarbonate. On a vraiment le sentiment de se retrouver avec un smartphone haut de gamme et solide.

Au niveau du design, Nokia ne change pas une équipe qui gagne et reste fidèle à la ligne des Lumia pour celui-ci. L’utilisation du polycarbonate est sensé le rendre inrayable et du moins, sa teinte dans la masse empêchera les rayures blanches sur la couleur, par contre cette matière rend le téléphone assez glissant… Les boutons physiques, au nombre de trois (volume, marche/veille et APN), sont en céramique et devraient également éviter les rayures. Autres finitions, le haut parleur est recouvert d’une grille de bel effet et l’APN se situe au centre du téléphone permettant de savoir instantanément comment viser. La finition du Lumia 920 est donc irréprochable.

L’écran :

Le 920 nous offre un écran de 4,5 pouces bénéficiant des technologies IPS PureMotion HD+ Gorilla Glass avec une résolution de 1280×768 soit une densité de 332ppp.

C’est bien beau tout ça mais qu’est ce que ça signifie ? Pour faire simple, il s’agit d’un écran ultra résistant offrant des couleurs vives ainsi que des noirs profonds, réduisant les reflets et permettant une très bonne fluidité d’image réduisant ainsi les latences d’affichage. De plus, ces technologies augmentent fortement la sensibilité de l’écran qui peut dès lors être utilisé même avec des gants.

Nokia nous offre ici probablement le meilleur écran du marché sur dalle IPS. Les couleurs sont belles, la fluidité est au top, la définition est excellente et permet une lecture parfaite ainsi que la visibilité en plein soleil.

Windows Phone 8 :

Je ne vais pas revenir ici sur les caractéristiques principales de l’OS de Microsoft qui sont maintenant bien connues de la plupart d’entre nous. Pour ceux qui auraient besoin d’une piqûre de rappel, je vous joins ici une playlist vidéo de Windows Phone France qui explique très bien les nouveautés de l’OS.

Le principal étant que Windows Phone 8 est un OS très bien pensé et agréable à utiliser, répondant extrêmement bien et de manière tout à fait fluide. On retrouve sur cette version les grandes forces de WP8 que sont les tuiles dynamiques les notifications sur l’écran d’accueil ainsi que la personnalisation de celui-ci.

Le petit plus de Nokia réside dans l’ajout de plusieurs logiciels maison fonctionnels et plutôt réussis. On retrouve ainsi les logiciels Nokia Cartes, Nokia Drive, Nokia Explore et Nokia Transport, tous tournés vers la navigation que ce soit un GPS, la liste des transports en commun à proximité et leurs horaires (pas toujours renseignées) ou encore les lieux à visiter. La grande force se situe notamment dans le fait de pouvoir télécharger des cartes et ainsi de pouvoir les consulter ou de naviguer sans avoir recours aux datas.

Un autre logiciel intéressant est le Nokia Camera Extras qui permet de prendre une rafale de photos puis de sélectionner sur chacune d’elle le meilleur élément pour en reconstruire une parfaite sur laquelle tous les sujets sourient ou ont les yeux ouverts par exemple.

À côté de ça, comme tous Windows Phone, celui-ci manquera peut être d’applications même si on y retrouve la plupart de celles présentes sur les autres OS mais certaines très connues, comme Instagram ou DropBox et les outils Google, ne sont pas disponibles.

L’appareil photo :

S’il est un point sur lequel Nokia a le plus misé sa communication, c’est probablement sur les performances de son appareil photo Pureview. Il est donc normal d’en parler ici, d’autant plus que c’est l’une des premières choses que j’ai testée.

On se retrouve donc avec cet APN Pureview rétroéclairé de 8,7 Mégapixels bénéficiant d’une lentille Carl Zeiss ouvrant à F/2.0 ainsi que d’un double stabilisateur, numérique et optique. Tout ceci dans le but d’offrir LE meilleur photophone du marché et en particulier en basse luminosité. Alors pari tenu ?

En faible luminosité, autant dire que le 920 écrase la concurrence et offre un effet Waouw lors des premiers essais. Le rendu est indéniablement meilleur que le reste du marché dans ces conditions et permet des clichés jusqu’alors impensables avec un téléphone. Bien sûr, si on le pousse dans ses retranchements avec une montée en ISO ou quelques mouvements parasites, bruit et flou viendront légèrement réduire la qualité des photos. Mais il est clair que le résultat est bluffant.

Photo Lumia 820

Photo Lumia 920

En plein jour par contre, le résultat est étonnement moins bon et même légèrement décevant. Les photos apparaissent bien trop lissées et manque souvent de couleurs. Plutôt satisfaisant pour les portraits, c’est surtout sur les paysages que ce problème apparaît. Au vu de ce qu’il offre en basse luminosité, on aurait pu s’attendre à mieux dans de bonnes conditions, même si cela reste convenable.

En vidéo, là aussi le 920 s’en tire à merveille avec une très bonne stabilisation, un bon autofocus et une qualité d’image et de son très satisfaisante.

Autonomie et connectivité :

Pour terminer, petit tour du côté de l’autonomie du 920. En utilisation normale, c’est à dire quelques SMS et appels, un peu d’internet, de vidéos, photos et jeux, le 920 tient facilement une journée voire plus.

Concernant la recharge par induction, autre caractéristique phare du modèle, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de la tester. D’après les différents retours, celle-ci fonctionne très bien même si elle est évidemment plus lente qu’avec un chargeur classique.

Du point de vue des communications, le 920 s’en sort très bien avec une connexion très efficace au réseau et des micros et haut-parleurs de qualité. Le rendu des voix est clair et net, de quoi passer des communications sans problème.

Conclusion :

Le Nokia Lumia 920 est incontestablement l’un des meilleurs smartphones sur le marché actuellement et se classe sans peine parmi les modèles haut de gamme grâce à sa finition parfaite, son écran de très bonne qualité et un appareil photo qui remplit ses devoirs malgré quelques lacunes. Du côté de l’OS, le 920 bénéficie des forces de WP8 et des ajouts maison de Nokia mais souffre également de ses faiblesses, notamment le manque de certaines applications.

Un mot sur le Lumia 820 :

Petit frère du 920, le Lumia 820 n’en est pas pour autant moins bon et contentera bon nombre d’utilisateurs recherchant un smartphone de moyenne gamme mais malgré tout très bon.
Plus petit et plus léger, ses dimensions conviendront peut être à plus de monde, de même que sa batterie amovible et l’extension de sa mémoire par carte microSD, contrairement à son grand frère.
Outre ces caractéristiques, c’est surtout l’appareil photo qui les différencie indéniablement, le 920 étant largement supérieur, au moins en basse lumière.
Le 820 est certes moins abouti que le 920 mais reste malgré tout un smartphone très convenable et évidemment moins cher. Le choix se portera sans doute avant tout sur ce point en fonction des moyens de chacun.