[Test] Nokia Lumia 1520 : une autre dimension

Lumia_1520_2

Après l’excellent Lumia 1020, je vous propose de passer à une dimension supérieure avec le Nokia Lumia 1520 que j’ai pu tester pendant plusieurs jours. Celui-ci est le premier représentant de Windows Phone dans la catégorie des « phablettes » (depuis rejoint par son petit frère le Lumia 1320), ces mobiles à mi-chemin entre smartphone et tablette. Je dois avoué que je n’ai jamais été attiré par cette catégorie de terminaux, beaucoup trop imposants à mon goût, malgré certains de leurs avantages. Le Lumia 1520 saura-t-il me faire changer d’avis ?

lumia-1520

Avec le 1520Nokia vise clairement le haut du panier et propose des caractéristiques techniques haut de gamme, parmi ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle, et se positionne clairement comme un concurrent sérieux aux autres phablettes du marché, Galaxy Note 3 notamment. Voyons donc s’il fait aussi rêver à l’usage que sur le papier.

Caractéristiques techniques :

  • Ecran IPS ClearBlack de 6 pouces.
  • Définition en Full HD 1080p (1920×1080), densité de pixels fixée à 368 ppp.
  • Affichage TrueColor 24-bit / 16 millions de couleurs.
  • Processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2.2 GHz.
  • GPU Adreno 330, 2 Go de mémoire vive.
  • 32 Go de mémoire interne, port pour cartes MicroSD (64 Go max), 7 Go offerts sur SkyDrive.
  • Capteur 1/2.5″ PureView de 20 millions de pixels.
  • Optique ZEISS 26mm f/2.4, Flash double LED.
  • Caméra frontale de 1.2 million de pixels, optique grand-angle f/2.4.
  • Enregistrement de vidéos en 720p et en 1080p à 30 images par seconde.
  • WiFi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.0, NFC, Micro USB 2.0.
  • Compatibilité avec les réseaux GSM, HSDPA, HSUPA, LTE (bandes 1, 3, 7, 8 et 20).
  • Batterie de 3 400 mAh.
  • Dimensions : 162,8 x 85,4 x 8,7 mm.
  • Poids : 209 grammes.

Aspect et prise en main :

Digne représentant de la gamme Lumia, le 1520 bénéficie d’un design très proche des autres modèles de la gamme avec sa coque en polycarbonate très épurée et disponible en différents coloris. Dès le premier regard, on est frappé par les dimensions du produit avec ses 162,8 x 85,4 x 8,7mm, plutôt imposant et un peu plus grand que ses concurrents. On atteint ici, selon moi, l’extrême limite du raisonnable pour un téléphone et plus grand, cela deviendrait tout simplement ridicule. Ma première impression confirme mon sentiment général concernant les phablettes. Heureusement, Nokia a choisi de faire la part belle à l’écran de 6 pouces en réduisant au maximum les bords. Evidemment, ces dimensions entraînent un léger excès pondéral (209g) mais cet aspect ne m’a pas plus dérangé que ça.

La prise en main reste satisfaisante avec un téléphone qui tient bien en place cependant, l’utilisation à une main est malgré tout assez difficile lorsqu’il s’agît d’atteindre les coins supérieurs de l’écran toujours en raison de ses dimensions imposantes même pour de grandes mains. L’ensemble des boutons physiques se situent sur la tranche droite avec le bouton de marche/veille se situant entre les boutons de volume en haut et de l’appareil photo en bas. Une disposition qui nécessite un petit temps d’adaptation quand on a l’habitude comme moi que le bouton marche/veille soit placé tout en haut. Sur la tranche gauche, on retrouve le slot carte microSIM ainsi qu’un slot pour carte microSD pouvant venir augmenter la capacité de stockage de la phablette, de 32Go de base.

Comme tous les mobiles de la gamme, le Nokia Lumia 1520 dispose d’une finition irréprochable et en accord avec le positionnement haut de gamme des produits.

Lumia_1520_2

L’écran :

Nerf de la guerre des smartphones haut de gamme et encore plus des phablettes, l’écran est ici la partie la plus impressionnante de ce Lumia 1520. Avec ses 6 pouces capables d’afficher de la Full HD 1080p, on en prend plein les yeux et regarder des vidéos ou des photos est, de fait, très agréable. De même, la navigation internet ou l’utilisation de documents écrits bénéficient de conditions d’utilisation optimales et c’est bien là l’avantage indéniable des phablettes. Les contrastes et couleurs délivrées par l’écran du 1520 subliment tout simplement les photos et vidéos qui prennent véritablement ici une autre dimension.

La dalle est toujours aussi réactive et sensible et peut toujours être utilisée même avec des gants comme les autres smartphones Lumia. On notera également que l’envergure de l’écran permet d’afficher une troisième colonne de tuiles d’applications (taille moyenne) alors que les smartphones ne pouvaient en afficher que deux jusqu’à présent. Si ce détail peut paraître anecdotique, il facilite la navigation en évitant de devoir trop scroller pour accéder aux applications favorites. De quoi profiter au mieux de l’OS de Microsoft, toujours aussi fluide et parfaitement optimisé.

Software et performances :

De ce point de vue, le Lumia 1520 ne déroge pas à la règle et offre les mêmes forces (OS optimisé, applications Nokia) et faiblesses (manque de certaines applis) que ses prédécesseurs équipés de Windows Phone 8. Rien de vraiment nouveau donc du côté software si ce n’est que le 1520 bénéficie de la mise à jour système Lumia Black, qui est depuis également disponibles sur les autres terminaux. Celle-ci apporte son lot d’améliorations et notamment une meilleure gestion du multitâche ainsi que la possibilité de créer des dossiers pour regrouper des applications. De nouvelles applications voient également le jour avec par exemple Nokia Refocus qui permet de changer la profondeur de champ de manière assez spectaculaire sur une photo déjà prise.

Au niveau des performances, la technologie embarquée permet de faire tourner n’importe quelle application et jeu disponibles sans le moindre problème de lag tout en offrant un réel plaisir d’utilisation grâce à son très bel écran.

L’appareil photo :

Sans avoir la prétention de faire aussi bien que le Lumia 1020, le 1520 offre une très bonne qualité de photo avec son objectif de 20 Mégapixels ouvrant à f/2.4. Les photos obtenues, sans être exceptionnelles, ont un très bon rendu et bénéficient de l’expérience des Lumia en la matière. Néanmoins, en faible luminosité, le 1520 a un peu de mal à suivre et compense sa relative faible ouverture par une montée en ISO qui s’accompagne très vite par l’apparition de bruit. Cela reste malgré tout raisonnable et parmi les meilleurs résultats des smartphones actuels. À noter que, comme pour le 1020, chaque photo est enregistrée deux fois, l’une en haute résolution et l’autre plus faible pour un partage plus facile sur les réseaux sociaux.

L’application Nokia Pro Cam est toujours aussi efficace et permet de jouer sur différents réglages afin d’obtenir le résultat désiré.

Enfin, le mode vidéo permet d’enregistrer des vidéos en 1080p de bonne qualité grâce à une stabilisation efficace.

NokiaLumia1520

Autonomie :

L’autre avantage des phablettes dû à leurs dimensions est la possibilité d’y loger une plus grande batterie. Le 1520 est donc équipé d’une batterie de 3400mAh, ce qui lui permet d’avoir une autonomie largement améliorée et ce, malgré la présence de ce très grand écran.

Lors du test, je n’ai pas eu le temps de m’occuper du téléphone pendant plus d’une semaine en raison d’un planning chargé et celui-ci est donc resté en veille pendant tout ce temps. Quelle ne fût pas ma surprise en le retrouvant après tout ce temps, toujours pas totalement déchargé ! Bien sûr, en utilisation ce n’est plus tout à fait la même histoire mais, avec mon utilisation quotidienne comprenant messageries, navigation internet, réseaux sociaux, vidéos et un peu de jeux, j’ai pu tenir un peu plus de deux jours avant de devoir le recharger.

Une autonomie très appréciable donc et d’autant plus que l’écran incite vraiment à l’utiliser beaucoup plus pour des vidéos, etc.

Conclusion :

Avec le Lumia 1520Nokia réalise un très beau premier pas dans la catégorie des phablettes et se place au moins à la hauteur de ses concurrents si ce n’est mieux. En plus des ses autres caractéristiques, son écran est une pure merveille et offre un rendu exceptionnel pour les amateurs de vidéos ou de jeux ainsi que pour ceux dont la phablette est un outil de travail.

En effet, je pense que cette catégorie s’adresse avant tout aux personnes ayant besoin d’avoir toujours un écran sous la main pour travailler, lire des documents, etc. auquel cas, les phablettes sont une très bonne alternative, à mi-chemin entre smartphone et tablette. Pour moi, malgré tous ses atouts, le 1520 ne m’aura pas fait changer d’avis sur le sujet, trouvant ses dimensions trop importantes pour l’usage que j’en fais. D’ailleurs, au cours du test, il m’a plus servi comme alternative à mon iPad à domicile, comme une mini tablette, que comme mon smartphone. À vous de savoir quel terminal sera le mieux adapté à vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *